samedi 25 juin 2022

Une chute vertigineuse des effectifs de MISP

L’effectif de référence des médecins inspecteurs de santé publique se situait à 621 en 2009. Depuis, la décroissance est continue et saisissante : nous étions 399 fin 2019, puis 361 fin 2020 et 330 en octobre 2021.
La cause en est des départs en retraite massifs se situant entre 20 et 30 par an depuis une douzaine d’années couplés à un tarissement des recrutements.
En octobre 2021, 180 MISP exercent en ARS soit environ la moitié du corps.
La DRH a publié en 2018 la pyramide des ages présentée ci dessous : la moyenne d’âge des MISP est de 57 ans en 2018 (contre 56,4 ans en 2017), se situant très au-dessus de la moyenne de l’ensemble des personnels des ARS qui est de 47,7 ans. L’âge moyen des femmes est de 56,5 ans (56,1 ans en 2017) contre 58 ans pour les hommes (57,1 ans en 2017). 90,6 % des MISP sont âgés de 50 ans et plus.

JPEG - 22.4 ko

Si cette tendance se poursuit, le corps des MISP aura quasiment disparu dans 10 ans.

Depuis des années, le SMISP alerte sur cette extinction qui parait inéluctable. Christian Lahoute avait rédigé plusieurs articles à ce sujet : Evolution des effectifs du corps des MISP.

Au delà de la fonte des effectifs de MISP, la démédicalisation du ministère de la santé est le sujet de préoccupation majeur du SMISP.

Nos gouvernants veulent-il conserver une fonction médicale de santé publique pour animer des politiques en santé construites avec les acteurs de terrain ou s’orienter définitivement vers une gestion de la santé purement économique et financière sur un mode back-office telle qu’elle prédomine aujourd’hui ?

C’est une problématique constamment abordée lors de toute rencontre avec le-la Ministre ou Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales (SGMAS) ou direction des ressources humaines (DRH) du ministère de la santé.

La disparition du corps a été plus récemment développé lors d’une audition du président du SMISP par la mission d’évaluation et de contrôle des lois de financement de la sécurité sociale (Mecss) de l’Assemblée nationale le 21 février 2021 portant sur les ARS, puis de son audition par le Sénat sur l’affaire ORPEA.


Articles les plus récents

mardi 23 août 2022

Articles publiés dans des revues médicales

Cette rubrique se propose de les recenser les articles publiés sur le corps des médecins inspecteurs de santé publique - n’hésitez pas à en signaler :
Médecins, pharmaciens, ingénieurs Les corps techniques de l’État en santé publique François-Xavier Schweyer Dans Santé Publique 2007/hs (Vol. 19), pages (...)

mercredi 27 juillet 2022

100 ans d’une histoire des médecins inspecteurs de santé publique

Un article publié dans la revue "Actualité et dossier en santé publique" n° 41 décembre 2002

jeudi 30 juin 2022

Le concours de recrutement 2021

Le nombre de postes offerts, au titre de l’année 2021, aux concours pour le recrutement de médecin inspecteur de santé publique est fixé à 30, répartis comme suit :
Concours externe : 24
Concours interne : 6.
En outre, deux postes sont offerts par la voie contractuelle aux bénéficiaires de (...)

jeudi 30 juin 2022

Création d’un stage statutaire pour les MISP, après 30 ans de demande du SMISP

Formations DPC des médecins de santé publique à l’EHESP

mercredi 15 juin 2022

Adherer au SMISP - Bulletin d’adhésion

A la suite de la modification des statuts adoptée par l’assemblée générale de juin 2010, l’adhésion au SMISP est désormais possible pour "tous les fonctionnaires du corps des médecins inspecteurs de santé publique quel que soit leur lieu d’exercice, ainsi que les médecins détachés ou contractuels de droit (...)

Brèves

Elections à la CAP 2022 - Votez SMISP-UNSA

mercredi 23 novembre

Avec l’accès au hors échelle D et leur possibilité d’intégrer la haute fonction publique, les Médecins Inspecteurs de Santé Publique sont désormais rattachés à une nouvelle Commission Administrative Paritaire à corps mélangés qui regroupe les MISP, les PhISP, les Administrateurs de l’Etat (anciennement administrateurs civils) et les IGAS (en voie d’extinction).

Cette CAP est gérée par la délégation interministérielle à l’encadrement supérieur de l’État (DIESE).

Il est important de participer à ces élections, la CAP ayant pour mission d’examiner les questions et les litiges relatifs à votre vie professionnelle (rémunération, évolution de carrière,...).
Vos représentants ont pour mission d’y défendre vos intérêts.

Le flyer ci-joint présente les enjeux de cette élection, les acquis et les ambitions de votre syndicat SMISP-UNSA pour la prochaine mandature.

Du 1ier au 8 décembre VOTEZ pour la liste UNSA pour élire les représentants du SMISP : Anna NDIAYE, MISP à l’OFDT et Nicolas ROUX, MISP à l’ARS Occitanie.

Sur le Web : Flyer élections

Demande de RV au nouveau ministre de la santé - 22 juillet 2022

vendredi 22 juillet

Le Syndicat des médecins inspecteurs de santé publique a adressé une demande de RV au Dr François Braun, nouveau ministre de la santé et de la prévention.

SMISP-INFO du 9 juin 2022

mercredi 29 juin

Le SMISP-Info du 9 juin 2022 a été adressé dans les régions via les correspondants régionaux.

Au sommaire :

  • Formations DPC des médecins de santé publique à l’EHESP
  • Intégration des MISP dans le décret de la Fonction Publique relatif à l’encadrement supérieur
  • Retour sur le séminaire-AG du SMISP-UNSA du lundi 13 décembre 2021 - Nouveau bureau
  • Informations diverses

SMISP Info 9 juin 2022https://www.smisp.fr/IMG/pdf/smisp-...

ORPEA et l’abandon de la mission inspection-contrôle de l’Etat

mercredi 2 février

Suite à la publication du livre "Les Fossoyeurs"par le journaliste Victor Castanet, les syndicats représentatifs des 4 corps d’inspection de l’Etat exerçant dans les agences régionales de santé (ARS), chargés des contrôles au sein des établissements sanitaires et médico-sociaux, ont alerté une nouvelle fois sur la déliquescence de la mission d’inspection-contrôle au sein des ARS.

Soutien aux médecins de santé scolaire en grève le 13 janvier 2022

lundi 17 janvier

En soutien à nos collègues du SNMSU-UNSA Éducation, syndicat des médecins scolaires et universitaires, qui a appelé les médecins de l’éducation nationale à se joindre au mouvement de grève du 13 janvier 2022, le SMISP a adressé le courrier ci joint à notre ministre.

Ce courrier dénonce des recommandations de gestion de la crise Covid chez les scolaires et préscolaire, non cohérentes, complexes, fluctuantes, non évaluables (ce qui est contraire à toute action en SP), anxiogènes pour les familles et les acteurs, générant une incompréhension de la part des publics et des professionnels concernés..