Quand le conflit d’intérêt devient un mode de management à l’ARS Midi-Pyrénées.

vendredi 19 décembre 2014
popularité : 19%

Les syndicats UNSA, CGT, SUD et FO de l’ARS Midi-Pyrénées ont publié, le 17 décembre, un communiqué commun dénonçant l’arrivée au poste de directrice de l’offre de soins et de l’autonomie (DOSA) d’une directrice de pôle du CHU de Toulouse ; de plus, le conjoint de ce cadre hospitalier occupe un poste de directeur adjoint... dans le même CHU. Quant à l’ancienne directrice adjointe de la DOSA de l’ARS, elle a rejoint... le CHU. Les risques de conflits d’intérêt sont inacceptables : comment l’ARS Midi-Pyrénées pourra-t-elle mettre en œuvre une politique de santé avec la neutralité et l’indépendance requises ? Autant fusionner l’ARS avec le CHU ! Le communiqué intersyndical a été lu par les représentants du personnel au Conseil de surveillance de l’ARS.
Rappelons que l’UNSA emploi solidarité a adressé à Mme Touraine une lettre ouverte sur les conditions de départ de deux cadres dirigeants d’ARS vers le secteur privé. Cette lettre est restée, pour l’heure, sans réponse. Le relevé des situations de conflits d’intérêt dans les ARS se poursuit : à suivre (malheureusement).
Lire le communiqué intersyndical de l’ARS Midi-Pyrénées et le communiqué de presse.
Lire la lettre ouverte de l’UNSA emploi-solidarité à Mme Touraine.


Documents joints

PDF - 571.5 ko
PDF - 571.5 ko
PDF - 556.5 ko
PDF - 556.5 ko