Pas d’ARS sans Santé Publique ?

au-delà d’un espoir déçu, l’inquiétude prévaut !
vendredi 26 mars 2010
popularité : 95%

Quel beau projet qu’une Agence Régionale de Santé ! … Un projet auquel les convictions des MISP les ont porté à croire, parce qu’il pouvait répondre à une meilleure prise en compte de la santé publique et améliorer enfin le management des services.

Mais le constat global à quelques jours de leur « création » est affligeant : de fausses concertations en contenus opaques, d’un dialogue social factice (notre syndicat, comme les autres, n’a jamais été invité à s’exprimer) à des organigrammes dignes d’une armée mexicaine, les méthodes à la hussarde sur détournement d’attention grippale consternent et inquiètent les agents.

Aucune ambition dans cette réforme autre que celle de maîtriser les coûts, aucune réflexion sur les opportunités de donner de l’impulsion à des politiques de santé qui replacent les enjeux humains et la prévention au premier plan. Les nominations des directeurs n’ont d’autre but que de « recaser » les anciens sans vision prospective et de reconduire à l’identique les (dys) fonctionnements. Comment faire de la santé publique quand les organigrammes lui octroient généreusement une direction (incluant la veille et sécurité sanitaire) et 8 à 10% des agents et que 75% iront à l’offre de soins et la gestion du risque !

Et les Médecins (Inspecteurs) de Santé Publique ? Une évidence s’impose, la place de tels médecins dans les ARS n’est pas une préoccupation. Nous n’entendons parler du rôle des médecins qu’en pointant un pouvoir médical « menaçant » à casser à tout prix en supprimant toute organisation structurée (IRS/IDS, MIR etc..).
Il est urgent de faire de la santé publique sans eux : quasi absents des instances stratégiques, les DGARS semblent avoir consigne de les cantonner à des missions techniques. Mieux même, on voit fleurir le concept de « personnel à compétence médicale » ???...

Cette réforme devait être une chance, elle prend comme de nombreuses autres avant elle et dans des domaines variés, le chemin d’une monstrueuse machine de guerre à finalité RGPP.

Si cette nouvelle organisation s’accompagne d’une perte de vue des objectifs de santé publique et d’une marginalisation des médecins qui la pratiquent au sein même du pilotage du système de santé, le SMISP et les MISP se refusent à y apporter leur caution.


Brèves

Une nouvelle menace pour la santé publique

mercredi 12 octobre 2016

La nouvelle agence de santé publique ("Santé Publique France") vient de recevoir comme cadeau de naissance... une perte de 5 % de ses moyens financiers et humains pour 2017 alors même que les établissements qu’elle rassemble (INVS, INPES, EPRUS, ADALIS) avaient déjà subi d’importantes baisses de leurs budgets et de leurs effectifs ces dernières années. L’UNSA santé publique et le SNAPA (Syndicat national autonome du personnel des agences sanitaires) dénoncent cette mesure dans un communiqué de presse (lire ici).

Le SMISP-Info N°4 du 15 septembre 2016 est paru

lundi 19 septembre 2016

Au sommaire : "C’est la rentrée" (un point sur nos négociations avec le ministère), le concours de recrutement 2016-2017 de MISP, le DPC, et la prochaine CAP de promotion.
Lire le nouveau SMISP-Info.

Arrêt maladie : obligation de déclaration sous 48 h.

mercredi 8 octobre 2014

Un récent décret, publié au JO du 5 octobre, stipule que les fonctionnaires devront désormais respecter absolument le délai de deux jours pour envoyer à l’administration leur avis d’interruption de travail sous peine de voir leur rémunération amputée.

ANNULATION DU SEMINAIRE DE PRINTEMPS

samedi 2 mai 2009

JPEG - 2.2 ko Trop d’incertitude sur les (in)disponibilités des uns et des autres.... la grippe nouvelle a eu raison du séminaire de printemps du SMISP !

En effet la plupart des MISP sont trés mobilisés pour la veille épidémiologique et l’organisation de la lutte contre une pandémie grippale.
Impossible à ce jour de prédire la suite, mais ça risque de durer....

Le rendez vous des 7 et 8 mai à RENNES est annulé, d’autres modalités d’échanges seront prévues en préparation de notre prochaine échéance : l’assemblée générale du 24 juin 2009 (à retenir absolument dans vos agendas !)
JPEG - 917 octets

Séminaire de Marseille 18 et 19 mai 2007

dimanche 10 juin 2007

Le séminaire exceptionnel de printemps a été riche d’échanges et de découvertes... les documents et la synthèse prochainement sur ce site.

Un rayon de soleil pour patienter !
le SMISP en voyage d'étude devant le port de la quarantaine