Les Médecins Inspecteurs de Santé Publique restent mobilisés et vigilants...

lundi 5 mars 2007
par  Etienne Lecomte
popularité : 8%

Pour finaliser l’application des mesures juridiques du protocole d’accord signé le 12 février, une réunion s’est tenue le 27/02/07 avec l’Igas, la DAGPB et la DGS

- Concernant le projet de décret portant création d’un "Statut d’Emploi" pour les MIR :
Nous ne pouvons pas encore vous donner la fiche technique annoncée dans le précédent SMISP-Info, sur le Statut d’Emploi et l’accès à Hors Échelle D (HED), car certains éléments sont encore incertains.
Ce Statut d’Emploi est également prévu conformément à l’arbitrage interministériel et au protocole signé, pour les "Référents Sanitaires Zonaux" (RSZ).
Un statut d’emploi pour les Pharmaciens Inspecteurs Régionaux (PhIR) et les "Pharmaciens Inspecteurs Inter-Régionaux" (fonction non identifiée actuellement) est envisagé sans qu’aucun argumentaire n’ait été développé et alors que cela a été refusé en arbitrage interministériel…
Nous avons écrit au Ministre pour l’alerter et lui demander que ce projet de décret soit finalisé sans délai, en particulier en le dissociant du statut d’emploi pour les PhIR, sujet qui est insuffisamment argumenté.
Par ailleurs, nous avons appris qu’alors que notre protocole prévoit 26 emplois de MIR et 12 emplois de RSZ, le « bleu » de Matignon n’a financé que 34 emplois !
Nous demandons au ministre que les 38 postes soient maintenus.

- Concernant les promotions :
Nous demandons également au Ministre de tout mettre en œuvre pour que paraisse le plus tôt possible l’arrêté interministériel de promotion fixant à 25% le taux promus/promouvables des Médecins Inspecteurs Chefs, afin de pouvoir statuer lors de la CAP du 23 mars 2007.
Sinon, une CAP exceptionnelle de promotion devra être planifiée.

- Concernant le concours d’entrée à l’ENSP :
Le projet d’arrêté et la publicité pour ce concours sont en cours de définition, et 20 postes (+ possibilité d’une liste complémentaire) sont annoncés pour celui de 2007.


Documents joints

lettre au ministre 01-03-07
lettre au ministre 01-03-07

Commentaires

Brèves

Journée annuelle de l’AMISP

vendredi 8 juin

L’Association des médecins inspecteurs de santé publique (AMISP) organisera sa journée de formation annuelle le 20 septembre 2018 à Paris, au Ministère des solidarités et de la santé autour de deux thèmes principaux : les données de santé et la place des offreurs de soins dans lé prévention.
Une date à retenir dès à présent. A suivre sur le site de l’AMISP : www.amisp.fr

Enfin, une SGMAS

jeudi 17 mai

Par décret en date du 16 mai 2018, Madame Sabine Fourcade, IGAS, a été nommée secrétaire générale des ministères chargés des affaires sociale (SGMAS). Cette nomination est la bienvenue : voilà en effet plusieurs mois que le poste était vacant ! Elle prendra effet le 22 mai soit le jour de mobilisation des agents de la fonction publique : espérons que ce sera l’occasion de relancer le dialogue social, particulièrement absent ces derniers temps.
Lire la biographie de Mme Fourcade dans le communiqué de l’UNSA cohésion sociale à l’adresse ci-dessous.

Une rencontre sur le NUTRISCORE

mercredi 7 février

Le SMISP ainsi que l’AMISP se sont associés au collectif rassemblé par la Société française de santé publique (SFSP) pour défendre la mise en oeuvre du Nutriscore, outil de santé publique visant à informer le consommateur sur la qualité nutritionnelle des aliments (voir ici). Une rencontre autour du Nutriscore est organisée par Santé publique France et la DGS le jeudi 15 février 2018 de 9 h. 30 à 13 h. 30 au Novotel Paris-Sud Charenton. Renseignements, programme et inscriptions à cette adresse.

Prochaine CAP

mardi 2 janvier

La CAP dite de "promotion" aura lieu le vendredi 4 mai 2018, avec une pré-CAP le vendredi 27 avril.

A vos agendas

mercredi 20 décembre 2017

Dès à présent, retenez la date du vendredi 26 janvier 2018. Ce sera celle de notre séminaire syndical d’hiver à Paris, au ministère. Au programme, en particulier, le projet de praticien de santé publique et la mise à jour de notre doctrine d’emploi.