Grippe, ARS : y a-t-il encore une place pour des médecins de santé publique ?

vendredi 11 septembre 2009
par  Etienne Lecomte
popularité : 90%

Une rentrée de crise

Notre séminaire syndical de mai a dû être reporté à cause de l’émergence de la grippe A-H1N1. Trois mois plus tard, elle continue à mobiliser et à user toutes nos forces vives. Pilotée par le "ministère de l’intérieur de la santé", la prise en charge de l’épidémie avance entre commandes urgentes et exigences successives. Six ans après la canicule dont on nous a assuré que « les leçons » étaient tirées... cela reste à faire !

Les inquiétudes du SMISP

Dans une lettre du 19 août 2009, nous nous sommes résolus à alerter la ministre sur la situation, tant en services déconcentrés qu’en "centrale", lui rappelant l’insuffisance des effectifs dédiés à la veille sanitaire, et l’informant des incohérences dans l’organisation de la lutte, alors que les prévisions sur l’épidémie suggèrent que la pression va s’aggraver. Nous l’avons avertie de l’épuisement et du découragement chez les MISP de terrain, "tâcherons de la santé publique", et d’ailleurs aussi chez les praticiens hospitaliers et chez les libéraux qui subissent comme nous les incohérences décisionnelles.
Nous avons une fois de plus attiré son attention sur les dangers mis en évidence par cette crise « structurelle », et les dangers d’une organisation inadaptée des Agences Régionales de Santé, perdant la dimension de santé publique et dispersant les rares ressources techniques.
Nous attendons encore, à ce jour, une réponse de la ministre …

Les ARS seraient-elles déjà grippées ?...

Les rares informations accordées aux personnels sur la mise en place des ARS, alors même que la nomination des DARS est imminente, ne sont guère rassurantes sur ce qui se trame en coulisse : juxtaposition des services, éparpillement des corps techniques, absence de transversalité, luttes de positionnement….. comme un air de déjà vu, une répétition des innombrables et inefficaces dispositifs accumulés depuis des décennies.
Sourd à toutes les propositions et ancré dans la volonté de ne pas faire participer les personnels aux réflexions et aux décisions, le ministère est resté aux abonnés absents.

La réponse serait dans la fusion… ?

Après quelques confusions chez divers interlocuteurs du ministère, la nouvelle DRH, Mme KIRRY, nous a accordé un RDV pour nous faire part de leur désir, dans le cadre de la RGPP, de fusionner certains corps , dont celui des MISP et PHISP... Elle nous a promis des propositions concrètes avant la tenue du séminaire.

Ces préoccupations sont vôtres, notre avenir dans les ARS se prépare...
Ne laissez pas la pression actuelle anesthésier votre réflexion !
Nous devons faire entendre notre voix !
Nous vous attendons nombreux à Rennes, les 2 et 3 Octobre, pour :
- s’informer des dernières dispositions sur les ARS, et préparer nos propositions concrètes,
- réfléchir à l’évolution de notre corps et de notre statut, et arrêter nos choix,
- élaborer un document de synthèse "retour d’expérience" sur la prise en charge de la grippe dans nos services, amorcé lors de notre Assemblée Générale de juin.
Merci de nous retourner vos "témoignages et réflexions grippe", que nous compilerons anonymement.

Et surtout préparer le passage à la phase de mobilisation !

Les informations pour participer au séminaire sont dans le dernier SMISP-Info du 11 septembre 2009


Commentaires

Brèves

Une nouvelle menace pour la santé publique

mercredi 12 octobre 2016

La nouvelle agence de santé publique ("Santé Publique France") vient de recevoir comme cadeau de naissance... une perte de 5 % de ses moyens financiers et humains pour 2017 alors même que les établissements qu’elle rassemble (INVS, INPES, EPRUS, ADALIS) avaient déjà subi d’importantes baisses de leurs budgets et de leurs effectifs ces dernières années. L’UNSA santé publique et le SNAPA (Syndicat national autonome du personnel des agences sanitaires) dénoncent cette mesure dans un communiqué de presse (lire ici).

Le SMISP-Info N°4 du 15 septembre 2016 est paru

lundi 19 septembre 2016

Au sommaire : "C’est la rentrée" (un point sur nos négociations avec le ministère), le concours de recrutement 2016-2017 de MISP, le DPC, et la prochaine CAP de promotion.
Lire le nouveau SMISP-Info.

Arrêt maladie : obligation de déclaration sous 48 h.

mercredi 8 octobre 2014

Un récent décret, publié au JO du 5 octobre, stipule que les fonctionnaires devront désormais respecter absolument le délai de deux jours pour envoyer à l’administration leur avis d’interruption de travail sous peine de voir leur rémunération amputée.

ANNULATION DU SEMINAIRE DE PRINTEMPS

samedi 2 mai 2009

JPEG - 2.2 ko Trop d’incertitude sur les (in)disponibilités des uns et des autres.... la grippe nouvelle a eu raison du séminaire de printemps du SMISP !

En effet la plupart des MISP sont trés mobilisés pour la veille épidémiologique et l’organisation de la lutte contre une pandémie grippale.
Impossible à ce jour de prédire la suite, mais ça risque de durer....

Le rendez vous des 7 et 8 mai à RENNES est annulé, d’autres modalités d’échanges seront prévues en préparation de notre prochaine échéance : l’assemblée générale du 24 juin 2009 (à retenir absolument dans vos agendas !)
JPEG - 917 octets

Séminaire de Marseille 18 et 19 mai 2007

dimanche 10 juin 2007

Le séminaire exceptionnel de printemps a été riche d’échanges et de découvertes... les documents et la synthèse prochainement sur ce site.

Un rayon de soleil pour patienter !
le SMISP en voyage d'étude devant le port de la quarantaine