C’est la rentrée.

lundi 19 septembre 2016
popularité : 16%

La rentrée s’annonce active pour votre syndicat et il est bien possible que nous ayons besoin de la mobilisation de toutes et de tous dans un avenir proche. La pause estivale a été courte et les affaires reprennent dans la continuité des actions menées jusqu’en juillet dernier.

En décembre 2015, nous avons adressé au SGMAS notre document de réflexion sur l’avenir des MISP et sur les conditions d’une refondation du corps. Dans les suites, un groupe de travail a fonctionné dont la priorité a été d’actualiser les conditions de recrutement et de formation initiale (voir ici l’article antérieur). Un concours pour recruter 29 MISP (voir article correspondant) va être ouvert dans des conditions très tendues sur le plan du calendrier. Mais pour combien de candidats ? En effet, pour le moment rien n’a été fait pour améliorer l’attractivité du corps : positionnement professionnel, déroulement de carrière, rémunération. Nous avons donc adressé au Cabinet de Marisol Touraine, une liste de revendications et nous venons de saisir ce même cabinet pour obtenir l’ouverture des autres chantiers et cela conformément à l’engagement écrit de la ministre en juin dernier en réponse à la menace par l’UNSA du déclenchement possible d’une action sur les astreintes. Mais, il n’est pas à exclure qu’il faille de nouveau agiter la menace d’action de terrain pour faire avancer les choses, car la tentation de « jouer la montre » pourrait être grande à quelques mois d’élections nationales.

Or il y a urgence. Notre séminaire de juin a bien montré la difficulté croissante de notre exercice professionnel. Bien entendu, toutes les situations ne se valent pas. Mais une tendance générale à la démédicalisation au sein des ARS est manifeste (au rythme où vont les choses, il y aura moins de 400 MISP en tout et pour tout, d’ici 3 à 4 ans). Dans combien de temps, dans certaines régions, l’ARS sera-t-elle dans l’incapacité de faire face à ses obligations envers les préfets ? L’analyse que nous avons faite des projets de fusion des ARS a conforté nos craintes en matière de VSS. Pour l’heure, les collègues affrontent de plus en plus fréquemment des situations de surcharge de travail, avec la démotivation qui accompagne l’impossibilité de faire un travail satisfaisant. On peut aussi parler de détérioration des conditions de travail avec le développement d’exercice en double mi-temps sur des sites séparés parfois d’une centaine de kilomètres (aussi appelé travail déporté) lorsque l’administration tente de l’imposer : vous avez bien dit « pas de mobilité géographique forcée » ? Comment s’étonner dès lors que la difficulté à recruter se double d’une fuite distillante de collègues qui s’en vont faire de la santé publique ailleurs ? Ce sont ces questions et d’autres encore qui vont animer vos représentants dans les mois à venir, en nous appuyant sur la représentativité de l’ UNSA, en vue de faire aboutir nos revendications.

Vous devrez, avec nous, être aussi vigilants sur d’autres dossiers comme la préparation de la CAP d’automne ou la mise en œuvre du DPC (enfin !).

Le conseil syndical, vos élus en CAP et les délégués régionaux de votre syndicat sont à votre écoute et à votre disposition. Nous aurons besoin de l’engagement de chacun dans les temps à venir.


Brèves

Journée annuelle de l’AMISP

vendredi 8 juin

L’Association des médecins inspecteurs de santé publique (AMISP) organisera sa journée de formation annuelle le 20 septembre 2018 à Paris, au Ministère des solidarités et de la santé autour de deux thèmes principaux : les données de santé et la place des offreurs de soins dans lé prévention.
Une date à retenir dès à présent. A suivre sur le site de l’AMISP : www.amisp.fr

Enfin, une SGMAS

jeudi 17 mai

Par décret en date du 16 mai 2018, Madame Sabine Fourcade, IGAS, a été nommée secrétaire générale des ministères chargés des affaires sociale (SGMAS). Cette nomination est la bienvenue : voilà en effet plusieurs mois que le poste était vacant ! Elle prendra effet le 22 mai soit le jour de mobilisation des agents de la fonction publique : espérons que ce sera l’occasion de relancer le dialogue social, particulièrement absent ces derniers temps.
Lire la biographie de Mme Fourcade dans le communiqué de l’UNSA cohésion sociale à l’adresse ci-dessous.

Une rencontre sur le NUTRISCORE

mercredi 7 février

Le SMISP ainsi que l’AMISP se sont associés au collectif rassemblé par la Société française de santé publique (SFSP) pour défendre la mise en oeuvre du Nutriscore, outil de santé publique visant à informer le consommateur sur la qualité nutritionnelle des aliments (voir ici). Une rencontre autour du Nutriscore est organisée par Santé publique France et la DGS le jeudi 15 février 2018 de 9 h. 30 à 13 h. 30 au Novotel Paris-Sud Charenton. Renseignements, programme et inscriptions à cette adresse.

Prochaine CAP

mardi 2 janvier

La CAP dite de "promotion" aura lieu le vendredi 4 mai 2018, avec une pré-CAP le vendredi 27 avril.

A vos agendas

mercredi 20 décembre 2017

Dès à présent, retenez la date du vendredi 26 janvier 2018. Ce sera celle de notre séminaire syndical d’hiver à Paris, au ministère. Au programme, en particulier, le projet de praticien de santé publique et la mise à jour de notre doctrine d’emploi.